Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 11:52

Bonjour,

 

Humeur du jour sur ma réflexion d'hier ...

 

Dans l'attente des résultats de 20h, ma réflexion se focalisait sur "l'habit" du votant, de l'electeur.

A l'heure d'aller voter, chez nous, nous avons mis les habits du dimanche, normal me direz vous pour un dimanche, oui mais pas comme d'habitude justement. Nous avons donc mis les vêtements du dimanche et pris notre air "digne" sous les yeux hallucinés de notre enfant de 9 ans qui nous a demandé : "pourquoi tant de cérémonie ?".

 

Merci l'enfant d'avoir posé la question et de m'avoir permis à moi, adulte, de te donner une réponse ! La réponse a été la suivante : voter est un acte citoyen important puisqu'il est l'acte d'expression démocratique de l'Etat dans lequel nous vivons et que je vais en toute dignité m'acquitter de ma responsabilité. Allez voter, ce n'est pas la même chose que d'aller acheter une glace à manger en remontant d'un après midi de plage. Il ne nous viendrait quand même pas à l'idée d'aller voter en shirt-maillot de bain-tongs ! Mais pour certains, la différence n'est pas si évidente.

 

J'entends d'ici les "Et alors ?", "l'habit ne fait pas le moine" ... certes mais il est tout de même le reflet de l'état de conscience de l'individu par rapport à ses actes.

 

Quoique l'on dise, quoique l'on pense, l'habit accrédite ou non l'individu de sa capacité à penser.

 

En entretien de recrutement,  la tenue est interprétée par le recruteur comme une marque de respect, de soin de la personne ou bien de négligence, de non implication voir d'irrespect.

A l'école, les difficultés de discipline ont été proportionnelles au laisser-aller vestimentaires des professeurs [de l'enseignement public ... désolée de le souligner]. Parceque la sobriété du vêtement dans le rôle de l'enseignent invite quand même davantage au respect et à l'écoute  [et d'ailleurs il faut bien constater à quelle point les enfants et les ados sont plus préoccupés par leurs tenues que par les sujets abordés en classe].

 

Ce "laisser-aller" vestimentaire a de lourdes conséquences sur le devenir de nos enfants, j'en suis convaincue.

 

Hier, en allant voter, en prêtant attention à ce qui peut paraître un détail, il y avait de tout, mais il y avait majoritairement des personnes habillées pour l'occasion et quelques personnes avec casquettes à l'envers, jeans, baskets ...Les plus cérémonieux étaient les anciens. Sans doute parcequ'ils ont vu leurs parents - et c'est bien fondamental l'exemple parental - économiser parfois toute une vie une tenue destinée aux jours importants (mariages, enterrements, élections, fêtes nationales, rentrée des classes, jour du bac ...).

Autrefois, même dans les catégories les plus modestes de la populations, pour ne pas dire les plus pauvres (car la pauvreté ne date pas d'aujourd'hui), les manifestations publiques impliquaient le cérémonial vestimentaire comme autant de marque de dignité et de marques d'appartenance, de reconnaissance d'une population. Rappelez vous l'importances des costumes traditionnels régionaux.

 

Aujourd'hui, le prêt-à-porter et le développement urbain ont fait glisser les individus vers le phénomène "lambda" et les excentricités vestimentaires ne sont plus un moyen d'expression des contestataires qu'ont été , par exemples, les hippies, les punks ou les grunges  dans les années 70-80-90 du siècle dernier (c'est drôle à dire "le siècle dernier" !!).

 

J'en tiens pour preuve les scores déplorables des candidats représentants le vote contestataire comme Monsieur Bové ou Monsieur Besancenot. Vous aurez noté leurs tenues vestimentaires volontairement différentes des celles des candidats se revendiquant de partis de tradition républicaine.

 

Dans le courant de la semaine dernière par exemple, José Bové répondait en bras de chemisette rouge à carreaux à des journalistes sur les différents thèmes de campagne électorale. Il était évident le lien entre le choix vestimentaire du candidat et sa position contestataire d'alter-mondialiste.

 

Autre exemple hier de Monsieur Besancenot qui s'en est allé voter en jean et en basket, incarnant la ligue communiste révolutionnaire.

 

La volonté de ces deux candidats de vouloir trancher avec "l'establishment" des candidats présidentiables, y compris par leur différence vestimentaire, n'a pas été perçue par l'electorat qui n'a pas vu de symbole. Il n'y ont vu que le reflet de leurs habitudes et par suite, le reflet de leur incapacité à influé sur un quelconque changement politique.

Et nos enfants n'apprennent plus eux non plus à faire la différence entre un acte consumériste et un acte citoyen qui demande responsabilité et réflexion, entre aller s'acheter un paquet de bonbons et aller voter pour un représentant de leurs idées.

 

Cependant, les deux finalistes des présidentielles ont, soyez en sûr, bien étudié leur façon de se présenter à vous à l'heure du résultat. La tenue "immaculée" blanche de Madame Royale est pleine de symboliques qui touchera l'inconscient collectif de ceux qui n'en auront pas une lecture consciente.

 

Alors blanc ? comme neige ? blanc comme virginité ? blanc comme la colombe de la paix ? blanc ... comme le néant ?

 

Voilà ce qui m'indigne !  Et tout le monde s'en fiche parceque c'est tellement d'effort que de ne pas céder à autre chose que nos pulsions du tout, tout de suite, n'importe comment !

Désolée mais il faudra encore 15 jours de suplice pour "AVOIR" un nouveau Président de la République ! 15 jours pour forcer les français à réfléchir !

Et vous ? Quels vêtements porterez vous le 6 mai prochain pour aller voter ?

 

 

Caroline

Electrice inquiète pour l'éducation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

annie 25/04/2007 09:49

coucou Caroline...je ne pense pas comme toi, j'ai trop soupé des vêtements habillés et chaussettes blanches que l'on mettait que le dimanche, qu'il ne fallait pas salir...et qui étaient trop petits au bout de quelques mois -:)))...avant tout, pour moi un vêtement je dois m'y sentir bien donc pour aller voter je n'ai pas fait de différence, l'important est de voter...et je ne pense pas que l'éducation soit lié aux vêtements ou l'inverse...par contre, je crois qu'il est naturel que l'on fasse attention à notre habillement tout en restant "bien dans ses baskets" quand l'on se trouve dans des situations particulières (comme tu dis : entretien, cérémonie, contact commerce...) et çà nos enfants savent faire la différence...et le 6 : je serais certainement en jean...comme d'hab...mais attention un jean propre pas déglingué....-:)))bisous à toi Caroline

Caroline 28/04/2007 18:25

coucou !
Oui bien sûr, l'important c'est surtout d'être propre sur soi ! ;-)
Et je comprends ton point de vue si petite tu étais traumatisée par la "tenue du dimanche".
Merci pour ta réaction car tu es la seule à oser donner son avis ;-)
A bientôt
Caro

Présentation

  • : Blogapartdecaro
  • : Un peu de lecture, de cinéma, d'amitié et de Bretagne, beaucoup de broderie
  • Contact

Recherche